Conseil syndical SUD-Industrie des 9 et 10 décembre 2021

Temps de lecture : 3 minutes

Les 9 et 10 décembre dernier s’est tenu le conseil syndical de l’Union Fédérale SUD Industrie. C’est lors de cette assemblée que le besoin de lutter pour l’augmentation des salaires et des retraites s’est fait ressentir avec acuité ainsi que celui de lutter pour l’égalité de toutes et tous.
La nouvelle convention collective de la métallurgie a donnée lieu à de vifs échanges!

Les syndicats adhérents à l’Union Fédérale SUD Industrie ont exprimé leur envie de lutter pour améliorer les conditions de vie des collègues en situation difficile. Pour cela, le besoin de lutter pour une augmentation des salaires est urgent.

La situation sanitaire mène la France dans la pire crise économique depuis la seconde guerre mondiale. Cette crise frappe d’abord les moins protégés, fragilisant encore plus leur situation déjà difficile et inquiétante.

Dans ce contexte, nous avons proposé de demander des augmentations fixes (au moins dans une partie). Cette proposition a été bien reçue et relayée par plusieurs syndicats. Effectivement, l’usage de talon ou plancher dans les NAO peut aider à cibler les augmentations pour celles et ceux qui ont le plus besoin, donnant une répartition de l’enveloppe des augmentations plus équitable.

format_quote

L’inflation est la pire des choses qui peut arriver à la classe populaire

camarade retraité

Un point d’attention doit être porté sur l’inflation. En effet, si nos salaires n’augmentent pas en même temps que l’inflation, alors le pouvoir d’achat du salarié va diminuer.

Tour de Secteurs

La crise sanitaire a mis tous les secteurs d’activité en situation difficile. Dans le BTP le recours au chômage partiel a été largement utilisé.

🧆Dans l’agro-alimentaire la situation la plus marquante de cette année se tient au sein de Bergams (groupe Norac). Dans le site de Grigny (Essonne) les 283 salariés de l’entreprise spécialisée dans la fabrication de plats cuisinés et de sandwichs frais sont en grève ( à 95% de participation) depuis septembre. Le site a été ensuite placée en liquidation judiciaire en novembre et des négociations sont en cours pour définir les conditions dans lesquelles les salariés seront licenciés.  L’objectif selon Catherine Fayet (secrétaire départementale du syndicat Solidaires) « est de négocier un PSE (Plan de sauvegarde de l’emploi) qui soit le plus favorable aux salariés avec des indemnités satisfaisants et un cabinet de reclassement professionnel pour les aider dans la recherche d’un emploi ».

🚗Dans l’automobile la pelouse n’est pas plus verte.

Si chez Vitesco le plan GEPPMM à Cergy et les mesures d’âge a FBO cherchent à réduire la masse salariale (~100 salarié·e·s concernées), chez BOSCH c’est la presque fermeture du site de Rodez : signature, jeudi 9 décembre, de l’accord entérinant la suppression de 750 emplois sur 1 250 . La situation est encore plus difficile chez la fonderie SAM à Decazeville (Aveyron) avec ces 340 employé·e·s, qui ont reçu leurs lettres de licenciement la semaine dernière. En général, le problème d’approvisionnement des composants électroniques a fragilisé cette industrie qui était déjà en restructuration suite au « DieselGate ».

Une coordination du secteur privé chez Solidaires?

SUD Industrie se rapproche du SUD Chimie et de SUD Commerce et Services pour la création d’une coordination du secteur. Plus on est nombreux, plus fort nous sommes !

Creation d’un collectif de re-industrialisation

Ce collectif regroupe des syndicats, des experts, des industriels, des collectivités pour aider de futurs entreprises et collectivité à développer des sites industriels en France.

Nouvelle convention collective de la métallurgie

SUD Solidaires ne fait pas partie des syndicats négociant ces accords donc nous n’avons pas toutes les informations. Cependant une présentation a été faite dans les semaines qui ont précédés cette réunion et les accords en cours ont été fourni à SUD industrie. Nous avons donc eu la restitution de ce qui a été compris à ce jour.
Nous n’entrerons pas dans le détail ici mais les besoins suivant se sont faire ressentir:

  • formation sur les différents points de ces accords
  • pourvoir montrer par des exemples concrets l’impact possible sur les salaires
  • un « simulateur » pour appliquer ces changements

⚠ Chez Iveco, cette nouvelle convention a été testé sur 1000 salariés. Le résultat est déprimant car après une étude Karasek, 67% des salariés sont en Stress !

📅 Le planning d’application est le suivant:

  • Janvier 2022: Début de la classification dans les entreprises
  • Janvier 2023: Entrée en vigueur par anticipation des les entreprises qui le veulent
  • Janvier 2024: Entrée en vigueur à toutes les entreprises

Il ne faut pas attendre l’application de la convention mais se préparer dès maintenant pour estimer les impacts dans notre entreprise et limiter les risques par des négociations

Formations

SUD Industrie propose des formations, sur Paris principalement mais si plus de 6 personnes sont intéressées alors ils peuvent se déplacer.

Les formations (hors CSE officielles – CSSCT, économique …) sont gratuites.

  • CSSCT + CSE
  • Préparation à de nouvelles élections
    • Lundi et Mardi
    • Option pour renforcer les connaissances sur la communication avec un intervenant extérieur (1 jour supplémentaire)
  • PAP
  • Economique (14 Mars puis 20 Juin)


Print Friendly, PDF & Email